Une mise en œuvre du Soutien au Comportement Positif

L’Institut du Sacré-Cœur de Burnot est une école maternelle et primaire qui prend part à l’Association des écoles lasalliennes Belgique-Sud.

Dans le cadre d’échanges transatlantiques entre l’enseignement catholique de l’Ontario et Belge, sa directrice, Stéphanie Brichard a eu l’occasion de visiter différentes écoles.

Elle est revenue avec dans ses valises l’intuition de mettre en œuvre le Soutien au Comportement positif au sein de son école qui a été une révélation. Il s’agit d’un système à l’échelle de l’école de gestion du comportement qui s’inscrit dans la mouvance de l’éducation fondée sur des données probantes.

C’est une transcription francophone d’une approche qui s’applique à plus de 20 000 écoles un peu partout aux États-Unis et essaimée de par le monde. Différentes études montrent qu’actuellement, il s’agit de l’intervention en gestion du comportement à l’échelle d’une école qui montre le plus de bénéfice en matière de climat scolaire et d’amélioration des résultats d’élèves.

L’approche propose une synthèse de la recherche en matière de prévention, de gestion de classe et d’interventions. Ce n’est pas un programme clé sur porte, mais le résultat d’un processus qui s’adapte complètement à la culture d’un établissement en se fondant sur sa culture propre.

Ses promoteurs québécois ont mis en évidence le lien entre cette approche et la pédagogie pratique des Frères des écoles chrétiennes et plus particulièrement avec les écrits d’Agathon. Ce n’est donc pas une surprise qu’elle ait été mise en œuvre dans cette école et que dans la foulée différentes écoles secondaires du réseau lasallien belge y songent dans le cadre de leurs plans de pilotage.

Dans cette approche, l’accent est mis sur les valeurs communes et le vivre ensemble, de même que sur le renforcement positif, les récompenses collectives et l’enseignement du comportement. C’est une manière de rendre l’esprit lasallien visible, sensible, partagé et concret dans les relations au sein de l’école et en dehors.

Concrètement, cette approche met en avant au sein de l’école les valeurs du respect et de la bienveillance. Les enfants sont impliqués dans la décision d’une série de projets. Ils peuvent participer au choix de la récompense collective: une journée pyjama dans l’école, une sortie en vélo pour tous les élèves, un jeu de piste en forêt…
Depuis l’instauration de ce mécanisme, le conseil de discipline n’a été sollicité que très rarement. Voilà donc bien un résultat concret à la suite de la mise en place de ce processus.

 

Le site internet de l’école.

Une vue d’ensemble du soutien au comportement positif

0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.